+33(0)4 95 05 04 03 contact@technotrans-sa.fr

IMO Sulphur 2020 : Comprendre la réglementation maritime sur le soufre et les impacts sur le fret

 

 

 

 

L’Organisation Maritime Internationale (IMO) a défini une nouvelle règlementation mondiale sur la teneur en soufre des combustibles marins, surnomée « IMO sulphur 2020 » ou « Low Sulphur Surcharge ».

Objectifs IMO2020 :

Améliorer la qualité de l’air rejeté par les navires
Limiter les impacts du fret maritime sur l’environnement et la santé

Etendre les Zones de Contrôle des Emissions (ECA) auparavant limitées à l’Europe du Nord, la Mer Baltique et l’Amérique du Nord.
Ce qui change en 2020 ?

Toutes les zones maritimes mondiales ne devront pas excéder 0,5% de teneur en soufre dans l’air (contre 3,5% en 2015).

Cette évolution constitue un véritable enjeu environnemental et technique pour les compagnies maritimes qui ont 3 possibilités pour y répondre :

Utiliser le diesel marin, 2 fois plus cher que le carburant actuel

Utiliser des systèmes de retraitement des fumées appelés « scrubbers »

Utiliser des énergies alternatives comme le gaz naturel liquéfié (GNL)

Quelles répercutions sur votre fret maritime ?

Pour respecter la norme 2020, les compagnies maritimes doivent budgéter leurs investissements et adapter leurs offres. Voici les changements attendus sur le coût du fret maritime :

  Depuis le 01/12/2018 :

Une LSS China a été mise en place. Elle concerne tous les conteneurs en sortie des ports de Shanghai et Ningbo. La LSS China s’applique sur les ports d’Europe du Nord et de Méditerannée. Elle sera étendue en sortie de tous les ports chinois au 01/01/2019. (télécharger la Customer Info du 30/11/2018)

01/01/2019 :

La BAF (Bunker Adjustement Formula) et le Taux de Fret seront dissociés (fin des tarifs All-In) pour mieux respecter les variations du coût du pétrole. La LSF (Low Sulphur Fuel Surcharge) existante sur l’Europe du Nord est maintenue.
 Courant 2019 :

Les compagnies étant encore dans l’étude de faisabilité, la BAF, la LSF et la LSS China risquent d’augmenter peu à peu avec un pic attendu au 4e trimestre.

Source : DB Schenker